Nos sites web
Items filtered by date: juillet 2014 - Université des Frère Mentouri Constantine
dimanche, 27 juillet 2014 13:37

PAPS NEWS

Lettre périodique du Programme d’Appui à la Politique Sectorielle de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique.

L’édito

Le secteur de l’Enseignement Supérieur est au coeur de la stratégie de développement du pays. Chaque année, des centaines de milliers de jeunes étudiants rejoignent les bancs de nos institutions dans la perspective de renforcer le vivier humain qui assurera l’avenir de l’Algérie.

C’est pour valoriser cette ressource essentielle qu’une politique de réforme et de modernisation du secteur de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a été lancée dans le cadre du plan quinquennal
2009-2014. Le secteur concentre à lui seul 5,8% du budget national.

Lire la lettre au complet

mardi, 15 juillet 2014 13:24

Résultats CUN

[   ] Résultats CUN du 08 juillet 2014 13-Jul-2014 15:16 622K  
lundi, 14 juillet 2014 11:21

RAPPORT DE PARTICIPATION

RAPPORT DE PARTICIPATION AU 2EME DIALOGUE POLITIQUE AVEC LES PAYS DU SUD DE LA MEDITERRANEE SUR L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Baghdad Benstaali, Directeur du programme Erasmus+, Bureau National Erasmus+ Algérie Juillet 2014

dimanche, 13 juillet 2014 10:26

Formations Doctorales 2014-2015

[   ] Arrêté n°419 du 30 juin 2014 portant habilitation en magister au titre de l'année 2014- 2015

Les journées portes ouvertes sur l'université, initiées dimanche dernier pour accompagner la période des préinscriptions universitaires et lesquelles ont pris fin jeudi, on connu un franc succès, tant l'espace informatique mis en place afin de guider les nouveaux bacheliers dans leurs démarches d'inscription, ainsi que les stands dédiés aux différentes filières enseignées au niveau de l'UC I furent l'objet des sollicitations des concernés, accompagnés le plus souvent de leur parents, et ce afin d'éviter toute erreur ou fausse manipulation pouvant entraîner des conséquences fâcheuses concernant leur orientation. Ainsi, après deux premières journées plutôt calmes, les futurs étudiants ont commencé à affluer dès la matinée de mardi. Sur place, des agents spécialement mobilisés pour la circonstance s'occupaient de leur accueil, ainsi que de la simulation de préinscriptions en ligne, histoire de les aider à se familiariser avec l'interface qui y est dévolu. De leur côté, les responsables des offres de formation se prêtaient volontiers aux questions émanant de bacheliers intéressés ou simplement curieux. Pour le recteur de l'UC I, le professeur Abdelhamid Djekoun, l'objectif principal de ces journées était de "donner, par le biais de l'important éventail d'informations mises à la dispositions des nouveaux bacheliers, une idée sur le chemin à suivre afin de faire le bon choix de filière". Dans cette optique, deux publications importantes ont été mises à la portée de ces derniers : un guide qui regroupe toutes les formations disponibles au niveau de l'UC I, et un dépliant qui précise la démarche et les différentes étapes des inscriptions. Au sujet de la prochaine rentrée universitaire, le Pr Djekoun assurera que toutes les conditions sont réunies pour que celle-ci se déroule dans les meilleures conditions possibles. "Pour cette fois, les réinscriptions, ainsi que les inscriptions en première année de mastère se sont déroulées en fin d'année. De la sorte, les étudiants entameront directement les cours à la date fixée", dit-il, notamment. Concernant le nombre de nouveaux étudiants, le recteur de l'UC I déclare : "Nous avons eu près de 7.000 diplômés cette année, et nous comptons en accueillir de 6.500 à 7.000, issus principalement de Constantine et des wilayas limitrophes. Ainsi, le nombre global qui s'élève à 40.000 étudiants, dont 2.000 en CAPA et 3.000 doctorants, restera inchangé." Quant à l'encadrement, le Pr Djekoun avance que "70 enseignants seront recrutés au titre de la prochaine année universitaire", et que "l'UC I, avec une moyenne d'un enseignant pour 20 étudiants, est largement dans les normes". À propos des nouvelles formations proposées, le recteur évoque le lancement de deux nouveaux mastères, le premier dans la filière du génie des transports, et le second dans celle des sciences juridiques et administratives lequel concernera l'administration locale et celle des institutions publiques, et ce "vu le manque constaté concernant ces aspects", précise le Pr Djekoun qui ne cache pas son ambition d'"ériger ces disciplines en formations d'excellence". Aux nouveaux mastères s'ajoutent à deux nouvelles licences en sciences de la nature et de la vie, biologie appliquée et apiculture. Cette dernière filière, "autour de laquelle il existe tout un dispositif de financement", bénéficiera d'un intérêt particulier de la part de l'administration de l'université. "Nous comptons mettre en contact, les étudiants avec les apiculteurs et les dispositifs d'aide à l'emploi. Ainsi, ils pourront commencer à construire leur projet professionnel dans le domaine dès le début de leur cursus", ajoute-t-il. Ce souci du renforcement des liens entre l'université et le monde socio-économique se retrouve également dans l'usage que compte faire l'UC I des locaux récupérés au niveau des campus Mentouri et Ahmed Hamani. "Nous ne voulons pas réitérer la triste aventure que nous avons vécue avec les anciens locataires. Maintenant que l'UC I est bien desservie et implantée dans le tissu urbain, nous comptons utiliser les locaux inoccupés pour améliorer les conditions de travail à l'université, notamment en ce qui concerne les activités de la Maison de l'entrepreneuriat, et ce en permettant aux étudiants de disposer d'un espace pour préparer leur projet professionnel. Nous programmons aussi de dédier certains locaux aux clubs scientifiques, ainsi qu'aux masterants qui ont besoin d'un espace pour travailler avec leurs encadreurs. C'est là aussi un besoin qu'il faudra combler", martèle le recteur. Il est à noter que l'UCI a été choisie pour abriter, du 3 au 7 août, l'université d'été des étudiants maghrébins, laquelle, selon les dires du Pr Djekoun, pourra représenter "un préambule à une autre université d'été l'année prochaine laquelle concernera des étudiants issus de pays arabes, et ce à l'occasion de la manifestation Constantine Capitale de la Culture Arabe". Dans cette même perspective, le recteur de l'UC I nous fera part de son vœu de réunir un grand nombre de recteurs et de présidents d'universités arabes autour de la thématique de l'enseignement dans le monde arabe et son apport dans le développement de la culture arabe.

Issam Boulksibat
EL Moudjahid

Published in La Revue de Presse

Les préinscriptions universitaires ont commencé hier. Les nouveaux bacheliers sont appelés à se connecter sur le site web du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour exprimer leurs choix en remplissant leur fiche de vœux. 

La procédure d’inscription comporte 5 phases. La première se déroule du 6 au 10 juillet 2014. Elle consiste, selon les explications fournies par le ministère, à remplir une fiche de vœux pour faire un choix parmi les filières proposées. Une fois traitées, ces fiches recevront des réponses, le 20 juillet 2014. L’orientation se fait selon le choix exprimé par l’étudiant, la moyenne obtenue et les capacités d’accueil dans les universités. Les étudiants ne se sentant pas satisfaits de leur orientation, pourront introduire des recours durant la période du 20 au 26 juillet 2014, explique-t-on au ministère. Les inscriptions définitives sont prévues du 2 au 7 août prochain. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, estime que le mode d’inscription et d’orientation des nouveaux bacheliers via internet, adopté depuis 2007, est «efficace et a permis d’assurer l’équité sur la base du mérite».

Le ministre a expliqué, hier, lors d’une allocution prononcée à l’occasion du lancement des préinscriptions des nouveaux bacheliers, que «le mode de préinscription et de traitement informatique des fiches de voeux des étudiants s’est révélé efficace et a permis d’assurer l’équité sur la base du mérite, de renforcer la transparence et de rationaliser leurs choix». Cette méthode a réduit le nombre de recours depuis son adoption, révèle le ministre qui a souligné que «tous les moyens matériels et humains ont été mobilisés pour accompagner les étudiants lors des inscriptions», en sus des journées portes ouvertes organisées dans tous les établissements universitaires et coïncidant avec la période de préinscriptions des nouveaux bacheliers. Pour cela, a ajouté le ministre, «des espaces internet hautement  sécurisés ont été mis en place dans les établissements universitaires et des cadres mobilisés pour accompagner et orienter les nouveaux bacheliers, notamment lors de la période des préinscriptions.»

Fatima Arab

El Watan

Published in La Revue de Presse

«Plus de 20% de lauréats ont déjà pu accéder au site fort sollicité, et procédé aux préinscriptions en ligne depuis le début de l’opération dimanche dernier», a déclaré, hier à Alger, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, lors d’un point de presse organisé en marge d’une visite à l’université Alger 3.

M. Mebarki a expliqué qu’«il y a un engouement certain pour ces journées portes ouvertes. Tous les moyens en été mis en place afin d’aider les nouveaux étudiants à effectuer l’opération des préinscriptions dans les délais fixés, c'est-à-dire avant le 10 juillet». Et d’ajouter : «Les nouveaux étudiants doivent respecter l’emploi du temps, car c’est une étape très importante et elle va faciliter les autres étapes qui suivent.»
Le ministre a conseillé les nouveaux bacheliers de bien lire les dix choix afin de ne pas regretter après.
«Il y a une collaboration étroite avec la direction afin d’expliquer aux étudiants comment bien organiser leur choix», a indiqué M. Mebarki.  
Il a également annoncé que le secteur recèle, selon lui, plus de 1,4 million de places pédagogiques et 600.000 lits à même d'accueillir les étudiants, dont les 225.000 nouveaux bacheliers qui vont rejoindre les bancs des études supérieures, ajoutant que  «seulement 2 ou 3 villes connaissent une pression».
 Par ailleurs, M. Mebarki a insisté sur l'impératif d'«unifier les systèmes des  études» en intégrant totalement le système LMD. Il a appelé à mettre fin à la «duplicité» des systèmes (classique et  LMD), laquelle ne permet pas "d'approfondir la réforme", relevant qu'il y a des mécanismes pour cela.
Le ministre avait indiqué, lors d'une allocution prononcée à l'occasion du lancement des préinscriptions des nouveaux bacheliers, que «le mode de préinscriptions et de traitement informatique des fiches de vœux des étudiants s'est révélé efficace et a permis d'assurer l'équité sur la base du mérite, de renforcer la transparence et de rationaliser leurs choix».           
Une fois les préinscriptions terminées, le traitement des fiches de vœux des nouveaux bacheliers se fera en fonction des moyennes obtenues du 12 au 20 juillet, et sera suivi des recours jusqu'au 26 juillet.
Les inscriptions définitives, selon les orientations, sont prévues du  2 au 7 août. Le taux de réussite aux épreuves du baccalauréat, session juin 2014,  est de 45,01 %, et les résultats enregistrés dans les filières scientifiques, technologiques et les mathématiques ont connu une légère amélioration.
Selon l'Office national des examens et concours, le bac 2014 a vu la participation  de 444.783 candidats, le taux de réussite chez les garçons est de 32,39% et  de 67,61% chez les filles, le taux des réussites avec mention est de 33,63% et le meilleur taux de réussite par filière a été enregistré chez la filière des mathématiques avec 72,33%, suivie des sciences expérimentales (49,23%) et  de la gestion et économie (48,06%).          
Le taux de réussite de l'année 2014 (45,01%) avoisine celui de l'année 2013 (44,78%) avec un écart positif de 0,23%.

Wassila Benhamed

El Moudjahid

Published in La Revue de Presse

L’université Constantine I offre plus de 6.500 postes pédagogiques répartis sur 13 domaines de formation aux nouveaux bacheliers, a indiqué, mercredi, le recteur de cette institution d’enseignement supérieur, le Pr. Abdelhamid Djekoun. Ce responsable a précisé, au cours d’une conférence de presse organisée en marge des journées d’information sur les étapes à franchir pour les inscriptions des nouveaux étudiants, que ces offres de formation sont domiciliées aux blocs des lettres et des sciences, au campus Tidjani-Haddam, à la faculté des sciences vétérinaires d’El Khroub et à l’Institut national de l’agriculture et des technologies alimentaires (INATA), situé sur la route d’ Ain Smara. Le Pr. Djekoun a également fait état de l’ouverture, à compter de cette année universitaire, de nouvelles filières et spécialités à même de renforcer la vocation de cette université de ‘‘s’ouvrir davantage sur son environnement pour répondre aux besoins de la recherche scientifique et du développement du pays dans tous les domaines du savoir et de la technologie’’. La biologie appliquée, la topographie, le génie climatique, l’apiculture et le génie du transport figurent parmi les nouvelles spécialités offertes, a-t-il précisé

El Moudjahid

Published in La Revue de Presse

par A. Mallem (Le Quotidien d'Oran)

Le recteur de l'université «Constantine 1» (ex-Mentouri), M. Abdelhamid Djakoune, a donné hier matin une conférence de presse pour présenter toutes les données de la rentrée universitaire 2014/2015, en révélant les nouvelles offres de formation mises en place cette année.

Il commencera par présenter les portes ouvertes qui sont organisées du 6 juillet au 10 août dans le bloc des lettres, pour orienter les futurs étudiants pendant l'inscription. En visitant ces portes ouvertes et stands des inscriptions, nous avons remarqué que celles-ci sont fortement encadrées par des enseignants et comprennent trois étapes distinctes. La première est celle de pré-inscription qui se fera du 6 au 10 juillet. Du 11 au 12 juillet, c'est la période de confirmation des choix. Entre le 20 et le 27 juillet seront publiés les résultats des orientations et l'ouverture du recours on-line. Enfin, la période du 2 au 7 août sera réservée aux inscriptions définitives. Selon M. Djakoune, les affectations des étudiants se feront en fonction des choix exprimés et chaque étudiant pourra faire une dizaine de choix, en fonction des notes obtenues au bac, bien sûr. « Car il faut remplir certaines conditions spécifiques pour prétendre à certaines filières, comme la médecine par exemple où il faut avoir obtenu la note 14 au bac pour y prétendre. C'est le même principe pour l'informatique », ajoute-t-il. Le recteur annoncera ensuite que l'université 1 de Constantine aura à accueillir cette saison entre 6500 et 7000 nouveaux étudiants. Ce qui portera les effectifs à 35000. En comptant les 3000 doctorants et 2000 au Capa, et en soustrayant le nombre de diplômés de cette année qui est de 7000, nous serons à peu près à 40.000. Il faut compter aussi les lauréats des autres wilayas, comme Mila par exemple où 50 % des bacheliers, au moins, s'inscrivent aux universités de Constantine. Constantine 1 compte 13 facultés allant du droit, aux lettres en passant par les sciences exactes, les sciences vétérinaires aux technologies de l'agriculture et de l'agro-alimentaire. En matière d'encadrement, le conférencier annoncera : « Nous allons recruter cette année 70 nouveaux enseignants ». Et d'indiquer dans la foulée que le nombre actuel des enseignants à l'Université 1 est de 1600. « Nous avons maintenant un enseignant pour 20 étudiants en moyenne. Et dans certaines filières 1 pour 15 et même 1 pour dix. Et nous faisons périodiquement appel à des enseignants étrangers (une quarantaine cette année) pour enseigner durant une période de 3 à 10 jours dans certaines filières, notamment les disciplines scientifiques de haut niveau. De nouvelles filières vont ouvrir à partir de cette saison. Ce sont l'apiculture et la biologie appliquée en licence, le transport et l'administration en master. A ce sujet, le recteur dira : «Nous allons ouvrir, en droit, des masters en administration locale en administration des institutions et établissements publics parce que nous avons constaté qu'un problème de gouvernance se pose au niveau de ces institutions et établissements, aussi bien sur le plan local que sur le plan national, et qu'ils souffrent en terme d'encadrement. Nous prétendons même, ajoute le conférencier, ériger ces formations au rang d'excellence comme à l'ENA, par exemple ». En matière de doctorat, l'université 1 a ouvert pratiquement dans toutes les facultés des formations doctorales et prépare les concours d'entrée pour le début du mois d'octobre prochain. Au plan classique, M. Djakoune affirme que la formation est très réduite dans son université. A une question sur la mobilité des étudiants, le recteur a déclaré que ses services inscrivent chaque année plus de 600 étudiants qui viennent des autres universités. Enfin, à une question sur la disponibilité des places pédagogiques, il répondra tout de suite qu'avec la naissance des deux nouveaux pôles universitaires, Constantine 2 et Constantine 3, la question ne se pose plus. « Nous sommes très à l'aise dans ce domaine, comme dans celui de l'hébergement avec l'apport de 40.000 places offertes par les nombreuses résidences universitaires nouvelles », a affirmé M. Djakoune. Et de conclure : « Cela nous permet de s'orienter résolument vers la qualité de la formation ».

Published in La Revue de Presse
Page 1 sur 2

Projet SATELIT

Projets Num Doc (Online)

Plateforme Nationale Compere

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Mars 2013 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Rechercher sur le site

En ligne

Nous avons 173 invités et aucun membre en ligne

Université des Frères Mentouri

Université des Frères Mentouri - Constantine BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71