Nos sites web
Items filtered by date: mercredi, 01 octobre 2014 - Université des Frère Mentouri Constantine
mercredi, 01 octobre 2014 11:10

Le Gaz de schiste ou gaz de roche mère.

Introduction :
Le gaz de schiste suscite depuis quelques années un très vif débat et fait l’objet de fortes controverses qui opposent d’une part, ceux qui voient dans la mise en exploitation de cette ressource un moyen d’assurer une indépendance énergétique et des revenus  et d’autre part les mouvements écologistes plus sensibles aux impacts environnementaux induits par la fracturation hydraulique, notamment sur les ressources hydriques.  A ce jour, seuls les Etats Unis et le Canada produisent du gaz (et du pétrole) de schiste.

Qu’est ce que le gaz de schiste ?
L’expression «gaz de schiste » est une mauvaise traduction de l’anglais « shale gas». En effet, ce gaz est contenu dans des argiles et marnes litées qui sont des roches sédimentaires et non dans le schiste qui est une roche métamorphique. Dans la littérature française, on dit souvent gaz de schiste ou gaz de roche mère.  La différence entre le gaz de schiste et le gaz conventionnel n’est pas dans sa nature, du méthane essentiellement, ni dans le processus géologique qui le génère - le même pour tous les hydrocarbures-, la différence entre gaz de schiste et gaz conventionnel réside dans les techniques de leurs extractions, à savoir forage vertical pour un gisement conventionnel et forage dirigé plus (+) fracturation hydraulique pour le gaz de schiste. Pour comprendre pourquoi la nécessité d’un forage dirigé et de la fracturation hydraulique pour exploiter le gaz de schiste, il est nécessaire de revenir au tout début, soit à la genèse des hydrocarbures.
Formation des hydrocarbures:
Le gaz de schiste, comme tous les hydrocarbures, se forme par transformation de la matière organique contenue dans des sédiments accumulés sur les fonds océaniques et les lacs. Cette matière organique consiste en restes d’animaux et de végétaux, essentiellement du plancton et des algues, qui après leur mort se déposent sur les fonds marins. Dans un contexte géologique favorable, les sédiments sont enfouis rapidement et la  matière organique qu’ils contiennent est ainsi préservée de l’oxydation. Les premières transformations résultent de l’activité des bactéries anaérobies qui vont absorber de la matière organique l’oxygène et l’azote dont ils ont besoin, laissant un résidu riche en carbone et en hydrogène appellé Kérogène. A mesure que les sédiments s’enfoncent, le Kérogène est soumis à des conditions de température et de pression de plus en plus élevées,  arrivée à une certaine température (1), le kérogène commence à se décomposer sous l’effet de la chaleur. Ce sont d’abord, les hydrocarbures liquides (pétrole) qui vont être générés, puis la quantité de gaz produit va augmenter avec la pression et la température. En fin de ce processus de maturation, il ne se forme presque plus que du méthane (CH4).

Projet SATELIT

Projets Num Doc (Online)

Plateforme Nationale Compere

Documentation en Ligne

Système National de Documentation en ligne.


Articles Par Date

« Octobre 2014 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Rechercher sur le site

En ligne

Nous avons 232 invités et aucun membre en ligne

Université des Frères Mentouri

Université des Frères Mentouri - Constantine BP, 325 Route de Ain El Bey, Constantine, Algérie, 25017  Téléphone : +213(0)31 81 12 71